Aller au contenu principal

Les syndicats ont suspendu le mouvement de grève de la SNCM lancé le mercredi 26 mars dernier. Ils ont annoncé avoir reçu une lettre de Transdev (Veolia Environnement et Caisse des Dépôts), l'actionnaire principal de la compagnie, leur garantissant qu'il n'enclencherait pas de procédures collectives. La principale revendication du mouvement social porte sur l'avenir de l'actionnariat de la SNCM : Transdev, qui possède 66% du capital, ayant fait savoir à plusieurs reprises qu'il ne souhaitait pas investir davantage dans la compagnie. Alors que des fonds sont nécessaires pour lancer le plan d'avenir, qui prévoit notamment la construction de quatre navires à Saint-Nazaire.

"Dès à présent, l'Etat se mobilise pour trouver d'ici la fin de l'année un actionnariat industriel portant le redressement de l'entreprise sur les bases de son plan long terme", avec la désignation d'"un responsable interministériel" chargé du dossier, a également annoncé le ministre des transports Frédéric Cuvillier dans une lettre aux syndicats. La direction de la SNCM a, par ailleurs reçu le groupe norvégien Siem qui pourrait être un investisseur potentiel.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Corsica Linea