Aller au contenu principal

Mais quelle mouche a piqué le commandant du TK Bremen, le 15 décembre 2011, pour quitter le port de Lorient alors que pointait la menace de vents à plus de 130 km/h ? A-t-il subi des pressions de son armateur turc ? Aucune, si l’on en croit ce marin qui navigue à l’époque depuis déjà 31 ans. À la barre du tribunal correctionnel de Brest, plusieurs

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents