Aller au contenu principal

Le minéralier MV Stellar Banner, de l’armement sud-coréen Polaris, s’est échoué au large des côtes brésiliennes, le 26 février. Ce navire de plus de 300 mètres affrété par la compagnie minière brésilienne Vale est chargé de 275.000 tonnes de minerais de fer.

Selon les informations transmises par son AIS, le Stellar Banner a appareillé le 24 février de Ponta da Madeira pour Qingdao, en Chine. D’après l’agence publique Ibama (Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables), une voie d’eau a été constatée à 65 milles des côtes de l’Etat du Maranhão. Vale précise que le navire a subi des dommages à l’étrave peu après avoir quitté le port. Il aurait probablement percuté le fond et au moins deux brèches ont été repérées. Le commandant a délibérément échoué le navire dans le canal de la baie de São Marcos, à une soixantaine de milles de la ville de São Luís, pour éviter de sombrer ou de chavirer. Les 20 membres d’équipage ont été évacués et personne n’a été blessé.

Des images montrent le navire couché sur tribord, l’eau dépassant le plat bord.

Le navire de 340 mètres de long, pour 55 de large, construit en 2016 et battant pavillon des Iles Marshall avait à son bord 4 millions de litres d’hydrocarbures, selon Ibama. Pour éviter une nouvelle pollution aux hydrocarbures, Vale a demandé à Petrobras de l'aider à contenir toute fuite. Des barrages de confinement sont prêts à être déployés en cas de fuite et le carburant devrait bientôt commencer à être évacué. La compagnie Ardent a été mandatée pour mener des opérations de secours. Elles risquent d’être très compliquées compte tenu de la taille du navire et du poids de sa cargaison.

Pour rappel, le 31 mars 2017, 22 des 24 membres d’équipage du Stellar Daisy étaient morts quand cet ancien pétrolier converti en minéralier de l’armement Polaris avait coulé dans l’Atlantique Sud.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande