Aller au contenu principal

C'est un incident rare mais avec des effets immédiats et globaux. Dans la matinée d'hier, le porte-conteneurs Ever Given, affrété par le groupe taiwanais Evergreen et armé par Bernard Schulte Management, s'est retrouvé échoué en travers du canal de Suez. Long de 400 mètres, pour une capacité de 20.000 EVP, il bloque la voie d'eau sur l'intégralité de sa largeur, sa proue est encastrée dans une des rives sablonneuses et une partie de sa coque repose sur des bancs de sable. On ne connaît pas encore la raison précise de son avarie, qui est intervenue à l'extremité sud du canal. Il se trouvait dans un convoi de 15 navires en route pour le Nord et avait comme destination Rotterdam. Il semblerait qu'une très forte rafale de vent ait fait dévier le navire, alors qu'une tempête de sable s'abattait sur le canal.

Un contrat de sauvetage de type LOF (Lloyds Open Form) a été signé par l'armateur avec les compagnies Smit et Nippon Salvage. En liaison avec l'autorité du canal, près de huit remorqueurs ont été déployés autour de l'Ever Given. Des pelleteuses sont également à pied d'oeuvre sur la rive pour essayer de libérer la proue du navire. Une première tentative de déséchouement a eu lieu hier, mais sans succès. Deux dragues sont désormais attendus sur zone. L'hypothèse d'un allègement du navire a également été évoquée, ce qui provoquerait une immobilisation et donc un blocage de plus longue durée.

Plusieurs dizaines de navires ont du immédiatement stopper et se mettre au mouillage au nord et au sud du navire en avarie. Hier soir près de 170 navires étaient déjà en attente. Pour mémoire, le canal de Suez voit passer près d'une cinquantaine de navires par jour.  

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents