Aller au contenu principal

Un porte-conteneurs, le Lori, a été frappé jeudi matin par un missile en mer d’Arabie, au large d’Oman, affirment des médias israéliens. Personne n’a été blessé et ce navire  battant pavillon libérien de 228 mètres de long, pour 37 de large, venant de Dar Es Salaam (Tanzanie) a pu continuer sa route vers Mundra, en Inde (près de la frontière pakistanaise).

Ce navire appartiendrait à l’armement israélien XT Management, de l’homme d’affaires Udi Angel. L’Iran est accusé d’être à l’origine du tir de missile.

Cet incident s’inscrit dans une succession d’événements maritimes imputés à Israël ou à l’Iran. Téhéran a été accusée d’être à l’origine de la marée noire en Israël ou encore de l’attaque de l’Helios Ray. De son côté, depuis fin 2019, Israël aurait visé une douzaine de navires se rendant en Syrie avec, pour la plupart, du pétrole iranien.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande