Aller au contenu principal

Le Madrid Bridge, un porte-conteneurs appartenant à la compagnie japonaise KLine de 13.900 EVP (équivalent vingt-pieds) et long de 366 mètres, a subi un « effondrement de conteneurs » dans l’Atlantique, selon son opérateur, ONE (Ocean Network Express). Le navire venait de Singapour et faisait route vers New-York après avoir franchi le détroit de Gibraltar. L’opérateur japonais n’a pas précisé combien de conteneurs sont tombés dans l’Atlantique le 7 janvier, vers 8h UTC, expliquant que ses « priorités immédiates sont d’assurer la sécurité de l’équipage, du navire et de son chargement à bord ». Une enquête est en cours.

Cet incident a été largement relayé car il fait écho à un autre incident rencontré par ONE il y a un peu plus d'un an. Le 30 novembre 2020, le porte-conteneurs ONE Apus avait perdu plus de 1800 conteneurs dans le Pacifique, à 200 milles au nord d’Hawaï alors qu’il faisait route entre Yantian et Long Beach. Sur les 22 baies en pontée du navire, seize s’étaient effondrées.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande