Aller au contenu principal

Un drone électrique pour le transport maritime de courte distance. C’est en substance le projet ReVolt sur lequel planchent les ingénieurs de la société de classification DNV GL. Le navire, qui ne nécessite pas d’équipage, serait propulsé grâce à une batterie de 3000 kWh et aurait une autonomie de 100 milles. D’une longueur de 60 mètres, pour une largeur de 14.5 mètres, offre une capacité d’environ 100 EVP (equivalent vingt pieds – taille standard du conteneur). Sa vitesse serait de 6 noeuds.

Une maquette de trois mètres de long est actuellement en test en Norvège. Les équipes de DNV GL  travaillent à l’intégration de l’ensemble des instruments de navigation et des caméras qui devraient, en théorie pour l’instant, pouvoir se substituer à la veille humaine. 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Divers marine marchande