Aller au contenu principal

Le CCS (Carbon capture and storage, système de capture et de stockage de carbone) est vraiment devenu une des nouvelles tendances du secteur maritime et offshore. Le groupe finlandais Wärtsilä s'est lancé dans cette course, intégrant notamment le consortium lINCCS qui prévoit un stockage massif de CO2 sur le plateau continental norvégien. Il vient d'annoncer une nouvelle initiative avec l'installation d'un système de CCS directement sur un navire.

Agissant comme un nettoyeur de CO2 dans les fumées, à l'image des scrubbers pour les oxydes de soufre, le système a été développé par la branche Wärtsilä Exhaust Treatment. Il va être installé sur le Clipper Eos, un transporteur d'ethylène de 21.000 m3, de l'armement norvégien Solvang. Il devrait être fonctionnel à partir de 2023 et les ingénieurs prévoient une réduction de 70% des émissions de CO2. L'idée de ce projet pilote est de montrer la possibilité d'un modèle commercialement viable d'ici deux à trois ans. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande