Aller au contenu principal

Le Voyage Data Recorder (VDR, "boîte noire" d’un navire) a été récupéré samedi 5 juin, à bord du X-Press Pearl. Des experts du Merchant Shipping Secretariat, organisme dépendant du ministère des Ports et Autoroutes srilankais en charge notamment des questions de sécurité maritime et qui réalise les contrôles de l’Etat du pavillon et de l’Etat du port, ont pu se rendre sur le porte-conteneurs qui a brûlé pendant 13 jours avant de couler partiellement au large de Colombo (Sri Lanka), pour récupérer l’enregistreur.

 

253675 VDR X-Press Pearl
© SLPA

 SLPA)

 

Ses données vont être analysées. Elles doivent aider les enquêteurs à comprendre les causes de cette catastrophe. Le capitaine et le chef mécanicien ont été interrogés et leurs passeports saisis. Le navire transportait des produits chimiques, dont 25 tonnes d’acide nitrique. Au moins un conteneur fuyait de l’acide nitrique, selon X-Press Feeders.

Par ailleurs, au moins deux inspections ont été menées par des plongeurs de la marine srilankaise pour vérifier l’état de la coque. L’arrière repose sur le fond, à 21 mètres, sous le niveau de la mer, tandis que l’étrave émerge encore. Pour le moment, il n’a pas été détecté de fuite d’hydrocarbures (le navire contiendrait 278 tonnes de fioul lourd et 50 tonnes de gasoil). La marine srilankaise et les garde-côtes indiens se tiennent cependant prêts à réagir en cas de fuite. Le nettoyage des plages se poursuit. De nombreuses billes de plastique, en particulier, se sont échouées dans les environs.

Le secrétaire général de l’Organisation maritime internationale, Kitack Lim, a exprimé sa « profonde préoccupation », à l’égard des personnes touchées par le naufrage et ses répercussions. Il a salué les efforts conjoints des autorités srilankaises et indiennes ainsi que des sauveteurs, tout en indiquant que son organisation était en communication avec le ministère de l’Environnement du Sri Lanka « pour toute assistance technique spécifique ».

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande