Aller au contenu principal

Le chantier néerlandais Heesen livrera fin juin le Galactica Star. Ce yacht rapide présente la particularité d’avoir été totalement construit en aluminium, aussi bien les superstructures que la coque. Intégrant pour la première fois l’architecture FDHF (Fast Displacement Hull Form), le navire a atteint, lors de ses essais en mer du Nord, la vitesse de 28.8 nœuds, au-delà des 27 nœuds contractuels, avec des vagues de 1.2 mètres environ et 4 à 5 Beaufort de vent. Après avoir quitté le chantier Heesen d’Oss le 11 mai, le Galactica Star avait d’abord rejoint Rotterdam. C’est en effet dans le grand port des Pays-Bas que le navire a reçu son mât et l’ensemble de ses équipements de navigation, lui permettant de s’élancer au large pour ses essais, qui se sont déroulés les 15 et 16 mai.

Long de 65 mètres, le Galactica Star, qui pourra accueilli 10 invités, est équipé de deux moteurs MTU 20V4000M93L développant chacun 4300 kW à 2100 tours par minute. La puissance de la propulsion, conjuguée à un design de coque optimisé, dessiné par Van Oossanen Naval Architects dans le cadre du projet FDHF, ainsi qu’à un poids réduit du navire (liée notamment à sa construction intégrale en aluminium)  ont permis d’atteindre les performances de vitesse enregistrées durant les essais.

Heesen précise que le comportement du navire en mer a été excellent, qu’il s’est révélé très manœuvrant et que, par rapport aux yachts traditionnels  (semi-déplacement), sa vague d’étrave était réduite grâce à la FDHF. Comme les architectes le prédisaient, la nouvelle forme de coque offre moins de résistance à l’eau.

Aller plus loin

Rubriques
Nautisme
Dossiers
Actualités des Yachts et de l'industrie du yachting