Aller au contenu principal

En provenance de Nice, via Alcudia en Espagne, le transporteur de colis lourds Deo Volente est passé la semaine dernière par la rade de Brest. Il venu y débarquer une partie des yachts qu’il transportait en pontée, dont une superbe unité classique, le Moonbeam of Fife, aussi connu sous le nom de Moonbeam III. Conçu par l'architecte naval William Fife et construit dans son chantier de Fairlie en Ecosse il a été lancé en 1903. Il mesure 30 mètres de long et peut porter jusqu'à 430 m² de voilure sur six voiles.

 

275445 deo volente moonbeam
© MICHEL FLOCH

Le Deo Volente (© MICHEL FLOCH)

275448 deo volente moonbeam
© MICHEL FLOCH

Le Moonbeam, ici lors de Brest 2008 (© MICHEL FLOCH) 

Ce beau yacht classique a rejoint le 26 janvier la marina du Château où il a retrouvé le Mariquita, un autre plan Fife racheté par le français Benoît Couturier en Angleterre et arrivé à Brest en septembre 2020.

A l’époque, Benoît Couturier annonçait essayer d'attirer d'autres yachts classiques à Brest. « Les yachts classiques sont tous en Méditerranée, parce que c’est plus pratique de tout regrouper. Les capitaines aussi vivent là-bas », disait-il alors, expliquant pourquoi, lui, avait choisi la point Bretagne : « Ici, il y a un plan d’eau magnifique et le Chantier du Guip, une référence en matière de rénovation de beaux navires. Alors je dis à ceux qui ont un bateau : "Pourquoi pas Brest ?" Et puis je trouve débile de s’installer là-bas pour aller courir la Fife Regatta en Écosse ! ».

Le Mariquita a depuis été rejoint à Brest par le Moonbeam IV, autre plan Fife de 1914. Maintenant, avec Moonbeam of Fife, troisième voilier classique ayant choisi Brest pour port d'attache Benoit Couturier semble être en passe de réussir son pari.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

275446 deo volente moonbeam
© MICHEL FLOCH

Le Moonbeam, ici lors de Brest 2008 (© MICHEL FLOCH)

Aller plus loin

Rubriques
Nautisme
Dossiers
Port de Brest