Aller au contenu principal

Le tribunal de commerce de Lorient a placé, le 25 mai, le groupe d'accastillage Navimo en redressement judiciaire. Il a également prononcé une période d'observation de six mois et fixé une audience le 27 juillet prochain pour faire le point. Il s'agit désormais au groupe Navimo, un des leaders mondiaux de l'accastillage et propriétaire, entre autres, des marques Plastimo et Goïot, de trouver un repreneur. L'entreprise, lourdement endettée, ne pourra, selon Albert Journo, son actuel PDG, "pas tenir six mois" avec sa trésorerie. Navimo emploie 430 personnes, dont 140 à Lorient et une cinquantaine à Saint-Herblain.

Aller plus loin

Rubriques
Nautisme