Défense
MCO : DCNS fait sa petite révolution

Focus

MCO : DCNS fait sa petite révolution

Défense

Le groupe naval français est en train de réorganiser profondément sa direction Services. Avec, pour objectif, d’optimiser le maintien en condition opérationnel des bâtiments des marines clientes, maîtriser le soutien des unités de nouvelle génération et développer par le biais de cette activité sa présence à l’international.

« Nous avons besoin de faire évoluer notre modèle d’organisation dans les services pour plusieurs raisons. D’abord, le contexte budgétaire est toujours tendu en France et il faut continuer d’améliorer notre efficacité, même si nos performances sont déjà excellentes, avec des niveaux de disponibilité plus élevés et des coûts inférieurs à ce que l’on constate chez des marines étrangères équivalentes. Dans le même temps, nous devons faire évoluer nos métiers et compétences car nous passons, par exemple sur les frégates, du MCO de bâtiments âgés d’une trentaine d’années à celui de FREMM ultramodernes, ce qui implique d’importants changements. Enfin, DCNS doit s’internationaliser et nous devons développer des stratégies avec des partenaires locaux pour assurer le support des navires que nous vendons à des marines étrangères sur tout leur cycle de vie », explique Nathalie Smirnov. A la tête de la direction Services depuis l’an dernier, cette ingénieure de formation, passée notamment par Alcatel et Thales avant de rallier DCNS, est une adepte du pragmatisme. Et elle mise beaucoup sur l’expertise et le retour des équipes de terrain pour améliorer les prestations de MCO.

 

Nathalie Smirnov (© DCNS)

Nathalie Smirnov (© DCNS)

 

Généralisation des chantiers dédiés

La nouvelle organisation de l’activité Services de DCNS passe notamment par une généralisation des « chantiers dédiés ». Ce concept est né en 2011 avec le dernier contrat de MCO des cinq frégates du type La Fayette de la Marine nati

Naval Group | Actualité industrie navale de défense