Croisières et Voyages
A Brest, l'Island Escape devient Ocean Gala

Actualité

A Brest, l'Island Escape devient Ocean Gala

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

L’avenir de l’ancien Scandinavia, sorti en 1984 des chantiers nantais Dubigeon, demeure flou. Arrivé le 8 décembre au chantier Damen Shiprepair de Brest, l’Island Escape a rejoint immédiatement la forme 3. Un passage en cale sèche réduit à sa portion congrue puisque le navire ne fait l’objet que d’une inspection technique, notamment de sa coque, alors que les travaux se limitent à peindre son nouveau nom : Ocean Gala. Un arrêt technique plus poussé est en fait prévu début 2016.

Exploité jusqu’en octobre dernier par Thomson Cruises, le vieux paquebot de 185 mètres, 40.000 GT et 722 cabines, propriété du groupe américain RCCL depuis 1990, aurait été vendu. Mais le montage est apparemment très complexe. Le repreneur est présenté comme une société baptisée Cruise Holdings, qui n’exploite aucun navire à la croisière.  Columbia Cruise Services, chargé en 2009 par Thomson d’assurer le management technique de l’Island Escape, est toujours présent. Quant à la société qui assurera l’exploitation du bateau, il pourrait s’agir de Sunstone, qui exploite pour le compte de différents opérateurs une dizaine de navires, dont l’Ocean Endeavour, l’Ocean Diamond ou encore l’Ocean Quest…

 

L'Island Escape lors de son arrivée à Brest (© : MICHEL FLOCH)

L'Island Escape lors de son arrivée à Brest (© : MICHEL FLOCH) 

 

Autre information intéressante, l’Ocean Gala a fait son apparition sur le site de la société américaine Floating Accomadation, spécialisée dans l’utilisation de navires à passagers comme hôtels flottants. Une activité qu’elle a débuté en 2005 suite à l’ouragan Katrina, en mettant à disposition des universités de la Nouvelle-Orléans deux bateaux ayant servi de dortoirs flottants. Floating Accomadation a renouvelé l’expérience deux ans plus tard à Galveston (Texas) après l’ouragan Ike, puis à Haïti en fournissant une solution de logement maritime aux personnels des Nations Unies engagées suite au tremblement de terre qui ravagea le pays en 2010. En dehors de ces opérations liées aux catastrophes naturelles, la société a développé son activité vers l’évènementiel, l’offshore ou encore les chantiers publics dans des zones dépourvues de capacités hôtelières.

Actuellement, Floating Accomadation propose quatre gros bateaux à l’affrètement : le flotel Edda Fides, conçu pour l’offshore, ainsi que trois navires à passagers : l’Ocean Gala, mais aussi le BlueFort (142 mètres, 225 cabines), actuellement à Naples, ainsi que l’Ocean Atlantic (139 mètres, 118 cabines), qui se trouve dans le port suédois d’Helsingborg. Il conviendra notamment de voir si certains de ces navires servent au projet de l’Agence suédoise de l’immigration (SMA), qui souhaite affréter des bateaux pour s’en servir d’hôtels flottant destinés aux réfugiés dans l’attente de l’examen de leurs demandes d’asile.

L’Ocean Gala doit en tous cas sortir demain de cale sèche, la date de son départ de Brest n’étant pas encore connue.  

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur