Défense
Un destroyer russe et un chalutier turc manquent d’entrer en collision

Actualité

Un destroyer russe et un chalutier turc manquent d’entrer en collision

Défense

Alors que les tensions sont toujours vives entre Moscou et Ankara, la Russie a annoncé hier que le Smetliviy avait évité de peu une collision avec un bateau de pêche turc. Alors qu’il se trouvait selon le ministère russe de la Défense à 22 kilomètres de l’île grecque de Lemnos, en mer Egée, le destroyer russe aurait fait usage de son artillerie légère pour sommer les pêcheurs turcs de ne pas s’approcher plus. Suite à cet incident, l’attaché militaire turc à Moscou a été convoqué par les autorités russes.

Pour mémoire, les deux pays sont en froid depuis le 24 novembre, date à laquelle un bombardier Su-24 russe a été abattu par la chasse turque près de la frontière avec la Syrie. Très en colère, le Kremlin a mis en place différentes mesures de rétorsion contre la Turquie et annoncé un renforcement de ses moyens de défense aérienne sur le théâtre syrien.

 

Le destroyer russe Smetliviy (© BERNARD PREZELIN)

Le destroyer russe Smetliviy (© BERNARD PREZELIN)

 

Appartenant à la flotte de la mer Noire, dont le gros des moyens est déployé au large de la Syrie, le Smetliviy est amené, comme les autres unités basées à Sébastopol, à naviguer dans le secteur de Lemnos pour rejoindre (ou depuis) les détroits des Dardanelles et du Bosphore, reliant la mer Egée, la mer de Marmara et la mer Noire.

Doyen des bâtiments de combat de surface de la marine russe, ce destroyer du type Kashin est le dernier survivant d’une série de 20 unités. Mis sur cale en 1966 et admis au service actif en 1969, ce destroyer mesure 144 mètres de long pour 15.8 mètres de large. Affichant un déplacement de 4750 tonnes en charge, il peut (ou pouvait) atteindre la vitesse de 36 nœuds grâce à quatre turbines à gaz développant 96.000 cv sur deux lignes d’arbres. 

Armé par un équipage de 280 hommes, le Smetliviy embarque deux systèmes surface-air SA-N-1 en rampes doubles, 8 missiles antinavire SS-N-25, une tourelle double de 76mm, cinq tubes lance-torpilles et deux lance-roquettes anti-sous-marins. Il peut également mouiller des mines.

Marine Russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie