Aller au contenu principal

TotalEnergies, Shell Pays-Bas, EBN (Energie Beheer Nederland, société gazière d’Etat néerlandaise) et Gasunie (autre société gazière néerlandaise) ont annoncé qu’elles formaient un partenariat pour développer un projet de capture et stockage du carbone (CCS) « à grande échelle » aux Pays-Bas. Au sein du projet Aramis, elles doivent collaborer au développement d’infrastructures pour transporter le dioxyde de carbone produit par des industries néerlandaises et le stocker dans le sous-sol de la mer du Nord néerlandaise. La décision finale d’investissement est attendue pour 2023 avant un démarrage opérationnel en 2026.

Les associés veulent proposer une solution de décarbonation pour la sidérurgie, la chimie, le ciment, les raffineries et les incinérateurs de déchets. Un centre de collecte de CO₂ à terre doit notamment être situé à Maasvlakte dans le port de Rotterdam. Le dioxyde de carbone pourra être transporté jusqu’à ce centre de collecte par bateaux (côtiers ou par barges fluviales) ou par des canalisations à terre. Là, le gaz sera comprimé pour être ensuite expédié par gazoduc vers les plateformes offshore où il sera injecté dans des champs épuisés, par 3000 à 4000 mètres sous le fond marin.

Deux autres projets de CCS, Porthos et Athos, ont déjà été annoncés aux Pays-Bas, expliquent les promoteurs du projet. Il s’agira de créer des synergies avec les clusters locaux.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Offshore