Aller au contenu principal

Dans le sillage de l’ensemble du groupe France Télécom, qui a officiellement changé de nom le 1er juillet pour devenir Orange, France Télécom Marine s'appelle désormais Orange Marine. Filiale à 100% du groupe de télécommunication français, la société est spécialisée dans les activités câblières. L’adoption du nom de sa maison-mère doit permettre de faciliter la reconnaissance de la marque et la visibilité auprès des clients du groupe. Orange était initialement le nom d'une société de téléphonie mobile dont France Télécom a pris le contrôle en 2003, avant de fusionner avec cette nouvelle filiale à la couverture internationale l’année suivante. Afin de simplifier son identité dans l’Hexagone et à l'étranger, le nom Orange s’était progressivement installé au sein du groupe, pour en devenir finalement la marque unique.  

L’histoire d’Orange Marine remonte à la fin du XIXème siècle, époque où l’activité de pose de câbles est rattachée au ministère des Postes et des Télécommunications au sein d’une entité spécifique : la Compagnie Française des Câbles sous-marins et de Radio. En 1982, la société publique, qui dépend alors de la Direction générale des Télécommunications, est rebaptisée  France Câbles et Radio. Puis, alors que la DG des Télécommunications est devenue France Télécom en 1988, FCR devient France Télécom Marine, ou FT Marine, en 1999.

Depuis 1975, l’entreprise a posé 170.000 kilomètres de câbles sous-marins sur tous les océans, dont 140.000 en fibre optique. Ces 10 dernières années, les navires ont également réalisé plus de 300 réparations sur des liaisons intercontinentales, dont certaines par 8500 mètres de fond.  

 

 

69959 cablier france telecom marine rené descartes
© MICHEL FLOCH

Le René Descartes (© : MICHEL FLOCH) 

 

 

Orange Marine exploite sous ses couleurs trois câbliers, les Raymond Croze et Léon Thévenin, construits en 1983 à La Rochelle et au Havre, ainsi que le René Descartes, livré en 2002 par les chantiers sud-coréens Hanjin Heavy Industries de Busan. S’y ajoutent les deux navires de sa filiale italienne, Elettra, reprise en octobre 2010 : le Teliri et le Certamen. Ces bateaux resteront aux couleurs de leur opérateur historiques pour des raisons commerciales, les trois autres arborant le logo Orange au fil de leurs arrêts techniques comprenant une remise en peinture.

Un nouveau câblier, le Pierre de Fermat, conçu pour poser des câbles de télécommunication mais aussi des câbles de puissance, dans le cadre du développement des énergies marines renouvelables (comme les éoliennes offshore), sera mis en service à l’été 2014. 

 

 

74648 cablier france telecom pierre de fermat
© VARD

Le futur Pierre de Fermat (© : VARD) 

 

Aller plus loin

Rubriques
Offshore
Dossiers
Câbles sous-marins