Aller au contenu principal

Lundi 26 mars, Mitsubishi Corporation, la division financière du conglomérat japonais éponyme, a annoncé avoir trouvé un accord au sujet de l’acquisition de 33.4% du capital de la société Moray Offshore Windfarm (East) Limited (MOWEL), gestionnaire du parc éolien offshore britannique de Moray East. Jusqu’ici, cet important projet éolien offshore (950 MW), dont la construction doit débuter cette année, était entre les mains de EDP Renewables (compagnie espagnole du groupe portugais Energias de Portugal) pour 77% et d’ENGIE pour 23%.

EDPR nous apprend dans un communiqué qu’il a trouvé un accord pour la vente de 20% de capital en faveur de Diamond Generating Europe Limited (DGE), une filiale de Mitsubishi Corporation au Royaume-Uni, déjà très active dans le domaine des énergies marines renouvelables notamment en Belgique et aux Pays-Bas. Toujours d’après EDPR, les deux compagnies se sont aussi mises d’accord sur une vente ultérieure de 13.4% de MOWEL (permettant d’arriver au compte de 33.4%).

 

Moray East, l’une des plus grandes fermes éoliennes du Royaume-Uni

Le champ éolien est situé dans la mer du Nord au large des côtes de l'Écosse de la région de Moray. D’une puissance cumulée de 950 MW, il devrait être achevé d'ici 2022 et produire suffisamment d'énergie pour alimenter près de 950.000 foyers. Il comprendra normalement 100 éoliennes offshore équipées d’une turbine de 9.5 MW de Mitsubishi HI Vestas Offshore Wind (V164-9.5MW). Basée sur une évolution d’un modèle de turbine de 8 MW, elle est aujourd’hui la plus puissante au monde. Des prototypes sont testés depuis l’année dernière. Quant au réseau électrique, c’est Siemens qui avait été retenu en novembre dernier. L’industriel allemand doit fournir une sous-station terrestre et trois sous-stations offshore.

 

184714 Moray East
© MOWEL

Le champ Moray East est contigu à un autre site en projet ( © MOWEL)

 

Enfin, à noter qu’en septembre dernier, le Département des Affaires, de l'Énergie et des Stratégies industrielles britannique a arrêté un tarif d’électricité de 57.5 livres (à peu près 65.5 euros) par MW/h pour une durée de 15 ans pour ce pars éolien.

Aller plus loin

Rubriques
Offshore Energies marines