Aller au contenu principal

Pour s'adapter à la forte baisse du prix du pétrole (55 dollars le baril fin décembre contre 115 en juin dernier), Total, dont le chiffre d'affaires s'est contracté de 6% l'an dernier et le résultat net de 10%, va réduire ses effectifs de 2000 personnes en 2015, principalement par le biais d'un gel des embauches dans l'exploration-production et le raffinage-pétrochimie. C'est ce qu'a annoncé, ce jeudi, Patrick Pouyanné. "Nous avons décidé de geler nos embauches. Alors geler, cela ne veut pas dire "zéro". (...) Geler, cela veut dire une division par cinq à six de nos recrutements, dans l'amont, dans le raffinage-pétrochimie, et dans le marketing-services dans les zones matures, c'est-à-dire l'Europe", a complété le directeur général du géant pétrolier français, qui emploie environ 100.000 personnes. 

Aller plus loin

Rubriques
Offshore