Aller au contenu principal

Les dernières fondations des 80 éoliennes du futur parc de Saint-Nazaire quittent le port de La Rochelle, qui a servi depuis l’an dernier de hub logistique pour stocker ces structures en attendant leur installation sur le banc de Guérande. Ces fondations, produites par le groupe Eiffage en Belgique, sont composées d’un pieux métallique et d’une pièce de transition jaune, qui fait le lien avec le mât de l’éolienne. Le mercredi 11 mai, a constaté Mer et Marine, il n’en restait plus que deux pièces de transition et trois pieux sur le hub implanté au terminal de la pointe Saint-Marc. 

L’installation des fondations a débuté l’an dernier et s’achèvera prochainement. Elle a été confiée par EDF et Enbridge, qui développent le parc éolien de Saint-Nazaire,

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : éolien offshore posé et flottant