Aller au contenu principal

Depuis un an, la pêche au poulpe, qui prolifère sur le littoral cornouaillais et plus particulièrement au niveau des Glénan, s’intensifie au détriment des crustacés ou de poissons comme le lieu jaune, le bar ou la dorade. Ce n’est pas sans conséquence pour le marché local.

« La conséquence directe c’est le changement radical d’activité. Cela ne concerne pas trop la pêche côtière ou la pêche à la langoustine mais les petits bateaux qui travaillent dans la bande côtière de 10-12 milles nautiques. Ils se sont mis à la

Aller plus loin

Rubriques
Pêche
Dossiers
Pêche