Aller au contenu principal

Il n'y a pas qu'aux pêcheurs français que le Brexit crée des soucis. Mercredi, deux chalutiers nord-Irlandais, le Northern Eagle et le Tiger's 2, sont venus à Brest pour débarquer leur pêche, évitant ainsi pour leur poisson des passages de frontières qui n'existaient pas pour eux avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. En février déjà, un bateau gallois, l'Ajax, était venu vendre son poisson à Brest à trois reprises. Si ce genre d'escale demeure

Aller plus loin

Rubriques
Pêche
Dossiers
Port de Brest