Aller au contenu principal

Une collision heureusement sans gravité s’est produite dans la nuit de mercredi à jeudi, à 50 milles au nord de Roscoff, entre le chalutier Talariante et le roulier Lake Superior. C’est un autre bateau de pêche, le Melizenn, qui a alerté le CROSS Corsen à 00H25 hier. Par chance, le Talariante, bateau de 25 mètres de l’armement breton Porcher n’a semble-t-il pas trop souffert et ses six marins-pêcheurs s’en sortent sains et saufs. Le chalutier restant manœuvrant, il a fait route vers le port de Saint-Malo, escorté par un autre chalutier de Porcher, le Taranis, et le canot tous temps de la station SNSM de Loguivy-de-la-Mer. Le convoi est arrivé à destination dans l’après-midi.

Quant au Lake Superior, un transporteur de voitures de 182 mètres comptant 23 membres d’équipage et battant pavillon libérien, il a rejoint à l’initiative de son armateur la zone de mouillage de Camaret. Parti d’Anvers, il se dirigeait vers la Guinée-Conakry avec une cargaison de 2400 voitures. Suite à cet accident, le parquet de Brest a ouvert une enquête préliminaire. La Gendarmerie maritime a procédé à des auditions et constatations sur les deux bateaux à Saint-Malo et Camaret, y compris au moyen de plongeurs. Pour ce qui est du Lake Superior, qui a été rejoint dès son arrivée au mouillage par la vedette de surveillance maritime et portuaire (VSMP) Brigantine de la Gendarmerie maritime, le Centre de Sécurité des Navires de Brest a également conduit une inspection afin de savoir si le navire est en état de poursuivre sa route vers l’Afrique.

 

212415 lake superior
© MICHEL FLOCH

Le Lake Superior au mouillage devant Camaret hier (© : MICHEL FLOCH)

 

Aller plus loin

Rubriques
Pêche