Aller au contenu principal

A l’occasion d’Itechmer, salon international de la filière halieutique, l’Armement de la Pêche Artisanale de Keroman, basé sur le port de Lorient, a lancé aujourd’hui sa démarche de développement durable « APAK 2030 » en présence de ses partenaires, de professionnels du secteur et de la navigatrice Marie TABARLY, venue soutenir une action « sincère et authentique ». L’APAK s’engage à préserver et à valoriser la ressource mais aussi à contribuer au maintien du tissu social et économique de la filière pêche sur son territoire. Conscient de l’évolution de la demande des consommateurs en produits locaux, sains et responsables, l’armement entend ainsi répondre aux attentes sociétales et promouvoir une démarche qui se décline de la mer à l’assiette.

Cette initiative volontariste vise à formaliser et à développer les pratiques responsables mises en oeuvre par l’entreprise de pêche afin de les porter à la connaissance du public et des consommateurs et de faire reconnaître son engagement en faveur d’un développement durable de l’activité. Éric GUYGNIEC, dirigeant de l’APAK, déclare : « Depuis sa création en 2011, l’Armement de la Pêche Artisanale de Keroman développe une activité de pêche responsable, respectueuse des règles, de la ressource, des marins et des consommateurs. Nous faisons les choses bien, de bonnes pratiques parfois insoupçonnées et nous souhaitons le faire le savoir et le montrer au public en toute transparence. Je suis heureux que Marie Tabarly soit sensible à notre démarche. C’est pour nous une belle rencontre entre gens de mer et le début d’une aventure que nous souhaitons la plus longue possible. »

Utilisation d’engins sélectifs, préservation du milieu marin, contribution à la recherche scientifique, économies d’énergie, réduction de l’empreinte carbone, valorisation des captures, amélioration de la qualité des produits, amélioration de la sécurité et des conditions de vie et de travail des marins, formation des jeunes… l’APAK est pleinement engagé pour l’avenir durable de la pêche.

L’APAK a élaboré une charte des bonnes pratiques, en collaboration avec Mr.Goodfish et la Fondation de la Mer, organismes reconnus pour leur engagement en faveur de la préservation et de l’exploitation durable de l’Océan et avec le soutien technique de l’Institut Maritime de Prévention. « APAK 2030 » s’articule autour de quatre piliers : - Protéger la ressource en mer - Préserver l’environnement en mer comme à terre - Impliquer les collaborateurs de l’entreprise et la communauté maritime dans la démarche - Garantir au consommateur des produits de qualité, issus de la pêche responsable.

Mr.Goodfish accompagne l’entreprise dans la mise en place et le suivi des indicateurs de durabilité. Les critères portent notamment sur la préservation des ressources, tels l’augmentation de la part des captures exploitées durablement, la préservation des habitats fragiles ou la contribution aux programmes scientifiques. Estelle SOULET, chargée de mission Mr.Goodfish, déclare : « Ce partenariat témoigne de la capacité de notre structure à accompagner les professionnels de la pêche dans leurs démarches de développement durable et fait écho à notre mission première qui est de sensibiliser le public et les professionnels à la consommation durable des produits de la mer. »

L’APAK a également bénéficié de l’accompagnement de la Fondation de la Mer qui aide les entreprises à renforcer et accélérer leur impact positif en faveur de l’Océan. Alexandre IASCHINE, délégué général de la Fondation de la Mer, déclare : « En s’appuyant sur le Référentiel Océan, l’entreprise inscrit sa démarche en cohérence avec l’objectif de développement durable ODD14 et l’agenda 2030 de la France. L’APAK sera le premier armement de pêche français labellisé OCEAN APPROVED®. » Cette certification va permettre à l’entreprise de valoriser et de rendre visible son engagement pour la préservation de l’océan.

Marie Tabarly, navigatrice créatrice d’Elemen'Terre Project, témoigne : « Je suis heureuse de soutenir une démarche sincère et authentique. L’APAK pose un constat réaliste sur son activité et s’engage à progresser pour le bien de l’océan, des hommes et de la planète. En tant que consommatrice responsable, je souhaite avoir confiance et comprendre en toute simplicité les pratiques des pêcheurs, ainsi que l’origine du poisson que je mets dans mon assiette. En tant que navigatrice, consciente des grands défis de l’humanité je ne peux qu’encourager ce qui contribue à un développement durable et solidaire. »

Communiqué de l'Armement de la pêche artisanale de Keroman.

Aller plus loin

Rubriques
Pêche