Aller au contenu principal

Plusieurs centaines de pêcheurs ont manifesté vendredi 24 septembre au Havre et à Cherbourg contre les projets de parcs éoliens offshore en cours de développement en Normandie. Des actions ont été conduites dans les ports et à terre pour dénoncer l’impact de ces champs sur leur travail et la vie marine. Une action soutenue par plusieurs associations de défense de l’environnement, dont Sea Shepherd et Robin des Bois. « L’industrialisation éolienne des eaux côtières fait peser sur la biodiversité marine, sur la faune volante, sur la beauté des horizons, sur la sécurité maritime et l’autonomie alimentaire des risques injustifiables. Et ce n’est qu’un début. Après les éoliennes, d’autres activités industrielles considérées comme gênantes à terre envahiront et dégraderont davantage le milieu marin, échapperont aux contrôleurs de l’Etat et au regard des riverains. Elles grignoteront encore le champ des travailleurs de la mer », dénonce notamment Robin des Bois.

 

Diaporama orphelin : container

 

Deux champs éoliens sont en cours de développement devant les côtes normandes, au large de Fécamp (71 éoliennes de 7 MW) et de Dieppe-Le Tréport (62 machines de 8 MW), leur mise en service étant prévue en 2023 et 2024. Doit suivre à la fin de la décennie un autre parc avec une puissance allant jusqu’à 1 GW au large de Barfleur, une zone où le gouvernement a récemment annoncé étudier la possibilité de développer un second projet.

On notera que les pêcheurs normands qui ont manifesté vendredi ont également reçu le soutien de collègues venus de Bretagne et des Hauts-de-France, où des parcs éoliens offshore vont également voir le jour. Techniquement très compliqué et fortement contesté, celui de Saint-Brieuc (62 éoliennes de 8 MW), prévu pour être opérationnel fin 2023, est en cours de construction. Quant à celui de Dunkerque (jusqu’à 600 MW) qui doit entrer en service fin 2027, il est pour sa part dans le collimateur des autorités belges.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Pêche
Dossiers
Port du Havre Port de Cherbourg