Aller au contenu principal

Alain Cadec a été désigné par le Parlement européen, rapporteur sur le plan de gestion pluriannuel pour la Manche et l’Atlantique. « C’est une grande responsabilité pour moi de mener les négociations sur un dossier primordial pour la pêche européenne et pour la pêche française en particulier. En effet, la France est directement concernée par ce plan de gestion compte tenu de sa prédominance géographique dans ce bassin maritime », explique Alain Cadec, président de la commission de la pêche au Parlement européen.

« Je serai intransigeant »

Il ajoute : « Le plan de gestion regroupe 37 stocks exploités par au moins sept États membres de l’Union européenne, opérant dans les eaux allant de l’Ouest de l’Écosse aux eaux autour de Madère et des Açores, en passant par la Manche, la Mer celtique et le Golfe de Gascogne. Ce plan de gestion pluriannuel offrira davantage de visibilité au secteur et limitera les baisses brutales de quotas. Il prendra en compte la pêche récréative. Nous avons besoin de mesures de gestion programmées dans le long terme car nous ne pouvons pas toujours agir dans l’urgence. C’est vrai pour de nombreuses espèces concernées par ce plan comme le bar, la raie brunette, le lieu jaune, etc. Je serai intransigeant sur ce point lors des négociations au sein du Parlement européen et avec les États membres », conclut Alain Cadec.

Un article de la rédaction du Télégramme

Aller plus loin

Rubriques
Pêche