Aller au contenu principal

Encore un nouveau délai. Dans un communiqué à l’issue de la très attendue réunion sur les licences de pêche à Paris avec Clément Beaune, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, David Frost, en charge des négociations du Brexit côté britannique, a affirmé que de nouvelles discussions allaient avoir lieu en début de semaine prochaine. « Les deux côtés ont exposé leurs positions et leurs préoccupations », a-t-il tout juste lâché. David Frost doit aussi rencontrer ce vendredi à Bruxelles Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne qui s’était dit inquiet que le gouvernement britannique « s’engage sur la voie de la confrontation ».

Des sanctions françaises devaient débuter mardi 2 novembre, mais Emmanuel Macron avait repoussé l’ultimatum pour « donner une chance » aux discussions en cours. Le gouvernement avait expliqué accorder cette soupape après avoir « reçu de premiers signaux de la part des autorités britanniques pour accélérer les échanges ». Au cœur de ce bras de fer entre Paris et Londres, des licences de pêche pour accéder aux eaux britanniques. Londres affirmait avoir délivré 98% des licences, Paris lui a rétorqué qu’il ne s’agissait que de 90.3%.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Pêche