Aller au contenu principal

Phoques et marins-pêcheurs s’entendent rarement très bien. Gros mangeurs de poissons (jusqu’à 5 % de leur poids par jour), les mammifères marins se nourrissent sur les mêmes lieux de pêche que les petits bateaux côtiers. Normal, ils vont là où se trouve la ressource. Phoques et pêcheurs partagent naturellement le même garde-manger.

Déprédations en augmentation

Mais les tensions montent en flèche lorsque les marins-pêcheurs sont confrontés à des cas de déprédations, leurs prises dévorées dans les filets qu’ils viennent de poser. Daurades royales, bars et rougets croqués jusqu’à la tête

Aller plus loin

Rubriques
Pêche