Aller au contenu principal

Le 17 mai, vers 5h30 du matin, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d'Etel a reçu un message de détresse du fileyeur Haura immatriculé à Bayonne. Ce navire de pêche, avec trois hommes à bord, venait de heurter un objet flottant. Victime d'une importante voie d'eau, l'Haura se trouvait alors à 17 milles au large de Mimizan, dans les Landes. Equipés de vêtements à flottabilité intégrée (VFI), les pêcheurs ont évacué sur un radeau de survie en prenant leur radio VHF portable. Sitôt prévenu de la situation, le CROSS a envoyé un message aux navires se trouvant à proximité et alerté l'hélicoptère Puma de la base aérienne 120 de Cazaux. Un autre bateau de pêche bayonnais, le Santa Rita II, a informé le CROSS qu'il se dirigeait vers la zone, le temps pour rejoindre les naufragés étant estimé à 45 minutes. En approchant, le Santa Rita II a été guidé par une fusée de détresse tirée par les pêcheurs de l'Haura. Ceux-ci ont été récupérés sains et saufs par leurs collègues. Les trois marins ont facilité leur sauvetage en appliquant les règles de sécurité avec entre autres les vêtements à flottabilité intégrée, la radio VHF portable, et la fusée de détresse, souligne la préfecture maritime de l'Atlantique.

Aller plus loin

Rubriques
Pêche
Dossiers
Pollution en mer et accidents