Aller au contenu principal

Il sommeille sous la mer depuis plus de 170 ans. Le gouvernement du Canada a publié des photos et des vidéos sous-marines du HMS Terror, qui montrent que le navire de l’expédition Franklin a été particulièrement bien préservé par les eaux profondes et froides de la baie Terror et les couches protectrices de sédiments. Ces images ont été capturées pendant une semaine en août, par le David Thompson, un navire de recherche de Parcs Canada, au moyen d’un robot télé-opéré.

L’intérieur de l’épave du HMS Terror « a été exploré de façon scientifique et systématique pour la première fois, et ce, dans des conditions météorologiques exceptionnelles », indique un communiqué du gouvernement canadien. « L’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada a réalisé sept plongées à l’aide du robot et exploré 20 cabines et compartiments du navire ». Elle a obtenu des « images claires de plus de 90 pour cent du pont inférieur du navire ».

 

A l’intérieur, l’équipe d’archéologie sous-marine a découvert des lits, des bureaux, des étagères garnies, des assiettes, des bouteilles, des bols, des verres, des instruments scientifiques… Selon le communiqué, il est « fort probable » que des documents écrits et scellés soient retrouvés dans la cabine du capitaine Francis Crozier « préservés dans un état quasi parfait ».

Diaporama orphelin : container

Ces documents pourraient aider à compléter les récits historiques et inuits sur cette tragédie. L’expédition Franklin, lancée en 1845, tentait de trouver le passage du Nord-Ouest quand ses deux bateaux se sont trouvés pris dans les glaces. Les 129 membres de l’expédition ont péri par la suite.

Le HMS Terror a été retrouvé en 2016, deux ans après le HMS Erebus, grâce notamment aux témoignages de la tradition orale inuite. Il repose par 24 mètres de fond, au large de l’île King William.

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement