Aller au contenu principal

Le premier drone sous-marin de l’Ifremer, conçu pour naviguer jusqu’à 6000 mètres sous la surface des océans, poursuit ses essais. Dans ce cadre, Ulyx a pour la première fois embarqué sur un navire de la Flotte Océanographique Française sur une longue période (près de 50 jours) et, en attendant de plonger à sa profondeur maximale, a atteint la barre des 4500 mètres, a appris Mer et Marine.

A bord du Pourquoi pas ? lors d’une mission sur la dorsale médio-atlantique

Conçu pour explorer les abysses et soutenir la recherche scientifique dans cet environnement encore largement méconnu, Ulyx, qui a débuté ses essais en mer en décembre 2021, a d’abord été testé en Méditerranée lors de campagnes purement techniques. Puis, fort des premiers tests, il a donc, pour la première fois, été embarqué lors d’une grande campagne scientifique hauturière. Celle-ci s’est déroulée pendant l’été, au milieu de l’Atlantique, à bord du navire océanographique Pourquoi pas ? Du 9 juillet au 24 août, celui-ci a été engagé sur la dorsale médio-atlantique dans le cadre de la mission Hermine 2, visant à approfondir la connaissance des environnements profonds, plus particulièrement les amas sulfurés autour des sources hydrothermales en fin de vie.

 

© HERMINE 2 - GEO-OCEAN

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement
Dossiers
IFREMER