Aller au contenu principal

Une référence de taille et un nouveau succès commercial pour le drone de surface développé par la société française iXblue, notamment pour des missions hydrographiques et de positionnements d’objets sous-marins.

Produit par le chantier du groupe à La Ciotat, le DriX a en effet été retenu par l’Ocean Exploration Collaboration Initiative (OECI), consortium scientifique américain regroupant la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’institution océanographique Woods Hole et plusieurs universités (Rhode Island, Southern Mississippi et New Hampshire), auxquelles s’ajoute le groupement Ocean exploration Trust.

 

237632 noaa thomas jefferson
© NOAA - ELIZABETH CRAPO

LeThomas Jefferson (© NOAA - ELIZABETH CRAPO)

 

Campagne d’essais à bord du Thomas Jefferson

Ce choix a été confirmé après une campagne conduite en octobre 2019 à bord de l’un des navires hydrographiques de la NOAA, le Thomas Jefferson. Des essais qui ont notamment porté sur l’intégration du drone sur ce navire de 63.4 mètres de long pour 13.7 de large, le système de lancement et de récupération (LARS) ou encore les moyens de communication nécessaires à sa mise en œuvre. Le LARS a été dans ce cas adapté aux bossoirs latéraux du Thomas Jefferson, qui ont déployé une structure flottante à double point de levage dans laquelle le DriX sort et entre automatiquement.

 

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement
Dossiers
iXblue