Aller au contenu principal

Une goélette en aluminium taillée pour les mers polaires. L'explorateur Jean-Louis Etienne a dévoilé hier la silhouette de Persévérance, le futur voilier ravitailleur de la station dérivante Polar Pod. Comme nous l'avons déjà écrit, ce navire, dont les deux mâts vont culminer à 33 mètres, va être construit aux chantiers Piriou. Dessiné par Olivier Petit, qui a notamment signé Antarctica devenu Tara, et Simon Watrin du cabinet d'architecture navale VPLP, le voilier mesurera 42 mètres de long pour 11 mètres de large, avec un tirant d'eau de 4.15 mètres. Sa vitesse cible est de 10 noeuds. Il sera armé par un équipage de 8 personnes et pourra accueillir 12 passagers en cabines.  

 

269862 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269863 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269864 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269865 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

 

« Je me suis beaucoup renseigné auprès des marins qui connaissent les mers australes, notamment un patron de pêche à la légine ou des skippers mais également des prévisionnistes météo, pour imaginer le meilleur système de relève. Le voilier va donc avoir une mise à l’eau de son annexe à l’arrière, ce qui est la meilleure solution dans les conditions australes », annonçait Jean-Louis Etienne au printemps. Pour mémoire, Polar Pod est un projet de très longue haleine de l'explorateur visant à effectuer des prélèvements dans le courant subantarctique. Le projet, désormais copiloté par l'Ifremer, devrait voir le jour en 2023.

 

269871 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269870 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269867 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

269869 polar pod perseverence
© NICOLAS GAGNON-LUXIGON

(© ​​​​​​​ NICOLAS GAGNON-LUXIGON)

​​​​​​​

Pour assurer la logistique de Polar Pod pendant ses trois années de dérive, le voilier Persévérance partira des ports de la circonférence australe : Port Elizabeth, La Réunion, Kerguelen, Perth, Adelaïde, Melbourne, Hobart, Christchurch, la Polynésie, Ushuaia et Cape Town. Pendant ces rotations et en dehors des périodes de ravitaillement le navire accueillera des passagers dans les cinquantièmes hurlants, la banquise Antarctique, certaines régions côtières comme la Tasmanie, les canaux de Patagonie, la Péninsule Antarctique et la Géorgie du Sud. Pour armer ce navire mais également pour les marins qui seront sur Polar Pod, Jean-Louis Etienne compte créer son propre armement, « au RIF avec des marins français ».

La construction de Persévérance devrait démarrer en février 2022 pour une mise à l'eau en mars 2023. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement