Aller au contenu principal

Le navire autonome Mayflower Autonomous Ship (MAS), développé par IBM et ProMare, a quitté les Scilly pour sa première transatlantique, mercredi. Après avoir quitté le port de Turnchapel, à Plymouth, mardi, et doublé le phare de Wolf Rock, le navire lancé en septembre dernier, doit rallier le port de Plymouth, dans le Massachusetts (Etats-Unis), après avoir parcouru plus de 3000 milles pendant trois semaines de traversée, si tout se déroule comme prévu. Une première, après des mois d'essais, qu'il est d’ailleurs possible de suivre en direct.

 

 

Long de 15 mètres, ce trimaran est doté d’une propulsion hybride, principalement basée sur l’énergie solaire. Il est doté d’un AI Captain, une intelligence artificielle capitaine, créée à partir de systèmes IBM (IBM Power Systems AC922, 6 Jetson AGX Xavier, 2 Jetson Xavier NX, 4 ordinateurs Intel, 4 systèmes de microprocesseurs; pour les logiciels : IBM Visual Insights, IBM Edge, IBM Operational Decision Manager, IBM Maximo, ainsi que les données de The Weather Company). Selon les porteurs du projet, ce système est capable de prendre toutes les décisions nautiques nécessaires à des navigations hauturières. Ce bateau, équipé de trente capteurs et de tous les systèmes de navigation, est destiné par ses créateurs à l'océanographie et doit mener un programme scientifique coordonné par ProMare notamment autour de la pollution micro-plastique, le réchauffement climatique ou la conservation de la faune marine.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement