Aller au contenu principal

Boyan Salat n’a que 20 ans mais il a eu une idée qui va peut-être permettre de soulager les océans du fléau des déchets plastiques. Le jeune Néerlandais a lancé, l’année dernière, l’idée d’un grand filet, tendu depuis la surface vers le fond, qui pourrait concentrer les déchets en utilisant les courants naturels de l’océan. Un dispositif de récupération permettrait ensuite de les stocker en vue de leur traitement à terre. Repérée sur Internet, l’idée a été largement relayée puis soutenue par des financements participatifs, qui ont permis de créer une entreprise, Ocean Clean-Up.

Les ingénieurs, chargés de construire le filet imaginé par Boyan Salat, ont commencé par des tests en bassin de carène. Ils vont maintenant passer aux conditions réelles en installant, au printemps, un filet pilote de 100 mètres de long à 23 km de la côte néerlandaise. Equipé de caméras et de censeurs, il va servir à l’étude de ses mouvements dans les vagues et les courants.

En fin d’année, c’est un filet de 2000 mètres qui va être installé devant l’île japonaise de Tsushima.

 

138013 ocean clean up dispositif
© OCEAN CLEAN UP

Le dispositif du filet (© OCEAN CLEAN UP)

 

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement