Aller au contenu principal

Nouveau succès à l'export pour DriX, le drone de surface développé par iXBlue. La société française va équiper le nouveau brise-glace scientifique RRS David Attenborough du British Antarctic Survey. Annoncé en septembre 2014, comme faisant partie d’un grand programme scientifique pluriannuel, le nouveau navire du National Environment and Research Council a été livré au printemps dernier. Rolls-Royce (devenu Kongsberg) a imaginé pour lui le design original UT 851 PRV. D’une longueur de 129 mètres pour une largeur de 24, le navire pourra franchir de la glace jusqu’à 1 mètre d’épaisseur à une vitesse de 3 nœuds. Il est actuellement en phase d'essais. A terme, il remplacera les navires Ernest Shackleton et James Clark Ross.

DriX sera livré au BAS au premier semestre 2022 et sera déployé depuis les stations de recherche polaire et depuis le RRS Sir David Attenborough. Il permettra d’étudier l’impact des courants océaniques sur la fonte des glaces et de cartographier les fonds marins dans les régions polaires, difficiles d’accès et potentiellement dangereuses car proches des glaciers. Il va être équipé d'un sondeur multifaisceaux, pour obtenir la bathymétrie des fonds marins, d'un courantomètre à effet doppler pour mesurer l’intensité et direction des courants dans la colonne d’eau et d'une sonde CTD mesurant la conductivité, la température et la profondeur déployée sur un treuil permettant ainsi de faire des mesures à plusieurs profondeurs.

 

203870 drix
© IXBLUE

(© iXBLUE)

 

C’est en 2017 qu’iXblue, a dévoilé le DriX, un drone de surface multi-missions dont le premier emploi est destiné à l’hydrographie. Un secteur que le groupe français connait très bien via sa division Sea Operations (ex-iXsurvey) . L’objectif de cet engin est de démultiplier les capacités de recueil d’informations en zones littorales comme en haute mer, sur la base d’une plateforme autonome endurante mais aussi extrêmement stable et silencieuse. Un aspect crucial pour la qualité des données collectées par les senseurs immergés.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Science et Environnement
Dossiers
iXblue