Aller au contenu principal

Un an après la visite au Canada d’Hervé Martel, président de HAROPA, l’Administration portuaire de Montréal et HAROPA signent un accord international de coopération à l’occasion des conférences des Sister Ports qui se sont déroulées à Paris, à Rouen et au Havre du 4 au 6 septembre 2017.

Cet accord s’inscrit dans un contexte particulier : celui de l’entrée en vigueur, le 21 septembre, de l’Accord Economique et Commercial Global (AECG) qui vise à développer et faciliter les échanges commerciaux entre l’Union Européenne et le Canada. L’accord a été signé ce 6 septembre 2017 dans les salons de l’Hôtel de Ville du Havre, par Hervé Martel, président de HAROPA, et Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal (APM).

L’objectif est d’intensifier et d’étendre la coopération dans les différents domaines techniques, commerciaux et de recherche/innovation de l’activité portuaire, et de développer les nombreuses synergies entre les deux ports. L’APM et HAROPA présentent en effet de nombreuses similitudes au premier rang desquelles figure cette configuration de ports étendus le long d’un corridor.

Trois axes de travail identifiés

Ces axes pourront prendre la forme d’ateliers thématiques à Montréal, Le Havre, Rouen ou Paris, de communications conjointes, de partage d’intelligence de marchés, d’élaboration d’agenda de recherche conjoint, de rapports d’étape fondés sur l’échange et l’élaboration de pratiques exemplaires.

1) Axe 1 : Gouvernance interportuaire

Echanges de meilleures pratiques sur les modèles d’alliances interportuaires. Cet axe pourra être décliné en différents thèmes parmi lesquels : - approches de gestion des ressources fluviales, - gestion des services de pilotage et des travaux de dragage, - acceptabilité sociale de projets portuaires. Les échanges et les travaux peuvent être confiés aux milieux universitaires et aux partenaires des deux parties en collaboration avec l’APM et HAROPA.

2) Axe 2 : Promotion commerciale

- Organisation d’événements commerciaux conjoints tenus à une fréquence déterminée par les deux parties, en alternance entre la France et Montréal. - relais d’information sur les plateformes B2B médias sociaux respectives. - échange d’intelligence de marché et exécution de projets de recherche conjoints selon les attentes des clients ou des filières identifiées par les parties. A titre d’exemples non exhaustifs : modélisation des chaînes d’approvisionnement, études de marché sectorielles ciblées, cadre légal des échanges commerciaux entre le Canada et la France.

3) Axe 3 : Partage d’innovation

- échange de meilleures pratiques en élaboration et dissémination de mesures de performance des chaînes logistiques portuaires - échange de meilleures pratiques en gestion de la fluidité portuaire, notamment dans le domaine de la gestion des poids lourds. - échanges en matière de stratégies corporatives dans le domaine des métadonnées, par exemple : intelligence artificielle appliquée à la logistique portuaire, blockchain.

Communiqué d'Haropa, 7/09/2017