Aller au contenu principal

Le chantier Damen Shiprepair Brest a inauguré, le mois dernier, son concept « Quick Docking / Fuel Saving ». L’idée est simple : réaliser un carénage en un minimum de temps et à un prix attractif afin de permettre aux armateurs de réaliser des gains sur les frais de soute.  Car une coque et des hélices sales, c’est un bateau qui glisse moins bien dans l’eau et dont la propulsion n’est pas optimisée. « On sait que la résistance de la coque s’accroît au fil des années de service. Ceci peut avoir un impact significatif sur les performances et, par conséquent, sur les coûts en combustible », explique Jos Goris. Or, comme le rappelle le directeur général de Damen Shiprepair Brest, « le coût du carburant est une considération majeure pour les armateurs et les affréteurs, particulièrement dans le climat économique actuel ». En effet, compte tenu du prix élevé du pétrole et des taux de fret qui demeurent très bas dans certains secteurs du transport maritime, toute économie est bonne à prendre pour les armateurs, mais aussi les affréteurs. « Les affréteurs se focalisent de plus en plus sur les performances du navire et leur impact sur la consommation en carburant. Damen peut aider les propriétaires à valoriser leurs navires en s’assurant qu’ils fonctionneront conformément à l’accord d’affrètement », souligne Kiss Jan Goen, directeur commercial du groupe néerlandais Damen  Shiprepair & Conversion, dont le chantier brestois est une filiale.

 

 

80033 damen brest castillo de catoira
© DAMEN

(© DAMEN)

 

 

Des package à prix forfaitaires amortissables en 6 à 8 mois

 

 

Dans la perspective de maîtriser, voire réduire les frais de soute, disposer d’œuvres vives propres est intéressant, mais encore faut il que le coût des travaux soit inférieur aux économies escomptées. Une facture qui se joue sur les prix proposés, mais aussi sur la durée du chantier, un navire immobilisé étant un navire qui non seulement ne rapporte rien, mais en plus coûte de l’argent. Damen a donc travaillé sur une offre spécialement conçue pour répondre à cette problématique. Des packages, avec prix forfaitaires fixés en fonction de la taille des navires, incluent le nettoyage de la coque et des hélices, la peinture (anticorrosion et anti-fouling) de celle-ci et la révision des moteurs principaux, le tout en quelques jours seulement. D’après les projections de Damen, les armateurs devraient rentabiliser l’opération après six à huit mois d’exploitation selon la taille des bateaux.

 

 

80027 damen brest castillo de catoira
© MICHEL FLOCH

Le Castillo de Catoira à son arrivée à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

 

Premier client en septembre

 

 

A Brest, le premier client à bénéficier de la formule « Quick Docking / Fuel Saving » fut le vraquier Castillo de Catoira, un navire de la compagnie espagnole Empresa Naviera Elcano sorti des chantiers chinois en 2005. Entré en cale sèche le 18 septembre, ce Capesize de 289 mètres de long pour 45 mètres de large, affichant un port en lourd de plus de 173.000 tonnes, n’est resté que cinq jours dans la forme n°2 avant de repartir.  

 

80028 damen brest castillo de catoira
© MICHEL FLOCH

Le Castillo de Catoira à son arrivée à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

80032 damen brest castillo de catoira
© DAMEN

Le Castillo de Catoira à la fin de son carénage (© DAMEN)

 

 

Alors que l’offre de Damen est désormais proposée dans les 40 cales sèches qu’exploite le groupe au nord-ouest de l’Europe, Brest espère être en mesure de capter une partie des nombreux navires qui transitent devant la Bretagne. on notera que le chantier français, qui était du temps de la Sobrena (reprise en 2012 par Damen) plutôt axé sur les méthaniers et pétroliers, poursuit par ailleurs sa diversification. Peu de temps avant le Castillo de Catoira, c'est le Simon Stevin, un navire spécialisé dans l'enfouissement de canalisations pour l'offshore, qui est passé dans la forme n°3. Nouveauté encore, le navire de support aux opérations offshore Normand Installer a quitté DSB le 2 octobre, à l'issue d'un arrêt technique d'une huitaine de jours. 

 

80029 damen brest normand installer
© MICHEL FLOCH

Le Normand Installer à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

80031 damen brest normand installer
© MICHEL FLOCH

Le Normand Installer à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

80030 damen brest normand installer
© MICHEL FLOCH

Le Normand Installer à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

Aller plus loin

Dossiers
Damen Shiprepair Brest Port de Brest