Aller au contenu principal

Alors que les fêtes maritimes de Brest doivent se tenir en juillet prochain, le Captain Tsarev est toujours dans le port. Navire arrivé en panne mais, par ailleurs, en bon état, à Brest, il y a sept ans, le cargo n'intéresse plus aujourd'hui que les ferrailleurs. L'assurance n'a jamais voulu prendre en charge les 400.000 euros de travaux pour remettre en état l'arbre-manivelle défectueux du navire. Laissés en plan à Brest, les marins ont fini par rentrer chez eux en subissant des retards de salaires conséquents. En 2013, l'offre ferme d'un repreneur pour 600.000 euros aurait dû résoudre le problème mais n'avait pu aboutir en raison de problèmes juridiques. Puis, il y a eu les intrusions à bord et l'incendie qui a détruit une partie de la passerelle du navire.  Le Conseil régional de Bretagne a fini par prendre le dossier en main et espère faire évacuer la coque pour mai 2016. Le texte sur la déchéance de propriété des navires abandonnés devrait faciliter cette procédure.Avec la rédaction du Télégramme 

Aller plus loin

Dossiers
Port de Brest