Aller au contenu principal

Vers 10H45, le vraquier Lord Star a commencé à perdre son fuel de propulsion alors qu'il se trouvait dans la forme de radoub n°2 du port de commerce de Brest. Une centaine de litres se serait échappés. Ce navire battant pavillon panaméen, victime d'un échouement en mer Baltique, faisait l'objet depuis son arrivée à Brest depuis le 9 décembre dernier d'un examen de sa carène par des plongeurs d'une société brestoise, assistés par le Mytilus de l'armement TMS (Thomas Marine Services). Une cellule de crise intégrant préfecture et capitainerie a été mise sur pied et le navire anti-pollution du Ceppol est attendu sur place pour cette pollution de faible conséquence.Un article de la rédaction du Télégramme

Aller plus loin

Dossiers
Port de Brest