Aller au contenu principal

Alors que le gardiennage de navires de croisière devient une activité à part entière pour le port de Caen, une opération inhabituelle s’est déroulée le 9 septembre au bassin d’Hérouville. L’Ocean Diamond, arrivé le 19 août, a quitté son poste d’amarrage pour venir se mettre à couple du World Odyssey, en attente dans le port normand depuis mai 2020. Si d’autres bateaux de croisière sont attendus dans les prochaines semaines pour hiverner à Caen, cette manœuvre n’a pas pour but premier de faire de la place le long des quais. Il s’agit d’abord de mutualiser les coûts d’exploitation des deux navires pendant leur période d’inactivité, en particulier au niveau des équipages. Ils vont ainsi être gardiennés par des équipes communes, par exemple un chef mécanicien et un responsable informatique qui gèreront les deux navires.

 

260884 caen ocean diamond world odyssey
© CCI CAEN NORMANDIE

(© CCI CAEN NORMANDIE)

260888 caen ocean diamond world odyssey
© HERVE PARAGE

L'Ocean Diamond et le World Odyssey à couple (© HERVE PARAGE)

 

Une idée qui a évidemment séduit les armateurs mais qui nécessitait une préparation et des moyens spécifiques que la Chambre de Commerce et d’Industrie Caen Normandie, gestionnaire du port de commerce de Caen-Ouistreham, a rapidement mis en place. Pour permettre la mise à couple des deux petits paquebots sans risque de dommage pour leurs coques, la CCI a notamment trouvé à Dieppe deux grandes défenses flottantes d’environ 7 mètres de long pour 4 mètres de diamètre. Des « Yokohama » qui ont été rénovés en une dizaine de jours seulement avant d’être acheminés jusqu’au bassin d’Hérouville par un remorqueur du port de Caen. Ils sont arrivés jeudi dernier, permettant d’effectuer dans la foulée la manœuvre de mise à couple, qui a nécessité l’intervention d’un pilote et deux remorqueurs.

 

260885 caen ocean diamond world odyssey
© CCI CAEN NORMANDIE

Remorquage des Yokohama depuis Dieppe (© CCI CAEN NORMANDIE)

 

Diaporama orphelin : container

 

« La CCI et le directeur des équipements portuaires, Antoine de Gouville, se sont mobilisés avec enthousiasme et beaucoup d’efficacité. Ils ont été hyper-coopératifs et réactifs », explique à Mer et Marine Jacques Thyébaut d’Humann & Taconet, l’agent portuaire de l’Ocean Diamond et du World Odyssey.

Un nouveau mouvement aura lieu le mois prochain puisque le World Odyssey doit quitter la Normandie le 30 octobre pour rejoindre Brest et y passer en arrêt technique. L’Ocean Diamond prendra sa place à quai. Reverra-t-on ensuite des mises à couple ? « C’est possible car d’autres navires de croisière sont attendus à Caen, où nous avons désormais la possibilité de mettre deux fois deux navires à couple ». Trois autres navires devraient hiverner jusqu’au printemps 2021 à Caen, qui a depuis le début de la crise sanitaire permis à plusieurs bateaux de croisière de stationner au bassin d’Hérouville en attendant qu’ils puissent reprendre leur activité. « C’est devenu une activité à part entière qui est intéressante car ces opérations mettent à contribution les services portuaires, cela fait des ressources supplémentaires sans bloquer d’autres activités puisque ces navires ne stationnent pas sur des quais commerciaux », note Jacques Thyébaut.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Dossiers
Port de Caen