Aller au contenu principal

Le groupe français CMA CGM va renforcer sensiblement sa présence aux Emirats Arabes Uni avec la création d’un nouveau terminal à Port Khalifa, situé à Abu Dhabi et qui est le principal port à conteneurs semi-automatisé du Conseil de Coopération du Golfe persique. Dans cette perspective, CMA CGM et Abu Dhabi Ports ont annoncé hier la signature d’un accord de concession de 35 ans. Il prévoit donc la création d'un nouveau terminal qui sera géré par une coentreprise détenue par CMA Terminals, filiale de CMA CGM (dont la participation sera de 70 %), et Abu Dhabi Ports (30 %). Les partenaires devraient investir plus de 150 millions de dollars dans ce projet.

Les travaux vont débuter cette année en vue d’une livraison à partir de 2024 de ce pôle qui comprend plusieurs phases de développement. La première prévoit une longueur de quai initiale de 800 mètres et une capacité annuelle estimée à 1.8 million d’EVP. Abu Dhabi Ports pilotera une part importante des travaux, avec notamment la création de 1200 mètres de murs de quai, un brise-lames de 3800 mètres, la construction d'une plateforme ferroviaire complète, et un terminal de 700.000 m². « Ce terminal ultra-moderne contribuera au renforcement de la place du port de Khalifa comme hub mondial de premier plan, et à la croissance de l'économie régionale en accélérant les flux commerciaux en provenance et à destination d'Abu Dhabi. Il permettra également à notre groupe de développer son réseau de transport maritime et de logistique dans cette région, où nous constatons un potentiel de croissance considérable », a déclaré Rodolphe Saadé, président de CMA CGM, qui aligne désormais une flotte de plus de 540 navires et exploite 49 terminaux portuaires dans 27 pays via ses filiales CMA Terminals et Terminal Link.

Grâce à ce nouveau hub régional, le groupe français entend développer son offre de services entre Abu Dhabi et l'Asie du sud, l'Asie de l'ouest, l'Afrique de l'est, l'Europe et la Méditerranée ainsi que le Moyen-Orient et le sous-continent indien.

Du côté d’Abu Dhabi Ports on mise également beaucoup sur ce projet, comme l’explique son président Falah Mohammed Al Ahbabi : « Cet accord de concession devrait augmenter les volumes commerciaux à travers notre port et ainsi soutenir le développement économique des Emirats Arabes Unis. De fait, l'augmentation des capacités et les nouvelles routes commerciales avec d'autres destinations portuaires de premier plan devraient soutenir les investissements dans les entreprises locales et dans nos zones industrielles, accélérer le développement des secteurs clés, notamment la production industrielle et la logistique, et accroître la demande de main-d'œuvre. Cet accord nous aidera à réaliser nos ambitions à long terme d’être parmi les 10 principaux opérateurs portuaires, industriels et logistiques mondiaux en développant notre capacité et notre croissance dans la région et au-delà ».

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
CMA CGM