Aller au contenu principal

En mars 2018, le chimiste français de dimension internationale, SNF, annonçait sa décision d’implanter une nouvelle unité de production sur le Port de Dunkerque. Et, ce mercredi 9 juin, le chantier de la nouvelle usine était officiellement lancé, en présence notamment de Emmanuelle Verger, Présidente du Conseil de Surveillance de Dunkerque-Port, Pascal Rémy, Président Directeur Général de SNF, Patrice Vergriete, Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque et Bertrand Ringot, Maire de Gravelines.

Le groupe SNF est un groupe de chimie de spécialité, premier acteur mondial de la chimie de l’eau dont tous les produits contribuent soit à traiter, recycler, préserver l’eau, soit à économiser l’énergie et réduire l’empreinte carbone.

L’Etat, la Région Hauts-de-France et la Communauté urbaine de Dunkerque se sont fortement mobilisés pour soutenir le projet tout au long de la phase d’études et de sélection des sites.

En choisissant la plateforme chimique et industrialo-portuaire de Dunkerque, sur la commune de Gravelines, c’est un investissement initial de 160 millions d’euros que le groupe a décidé d’engager. Cette seule phase de mise en service engendrera la création d’environ 160 emplois directs. Le développement du site se fera ensuite de manière continue.

Cette nouvelle activité aura de significatifs impacts en termes de trafics maritimes à l’export pour le Port et générera d’importantes commandes de sous-traitance vers l’ensemble des entreprises de services industriels du territoire.

Le positionnement de l’unité sur le port de Dunkerque a été un critère essentiel dans la réflexion du groupe SNF. Cette position proche des terminaux portuaires lui permet d’envisager une réduction importante des coûts de transport de ses produits finis ainsi que de ses matières premières.

« Cette nouvelle usine sur le Port de Dunkerque complète nos 70 implantations déjà existantes dans 130 pays. Elle va nous permettre de rayonner depuis la France sur l’Europe du Nord, malgré la différence du coût d’investissement dans d’autres pays et les contraintes réglementaires européennes et françaises » explique Pascal Remy.

« Je me réjouis de cette nouvelle implantation sur la plate-forme industrialo-portuaire de Dunkerque. La mise en oeuvre de solutions pour l’implantation de nouvelles industries, notamment chimiques, fait partie des axes de développement prioritaires du Grand Port Maritime et nos équipes du développement industriel y oeuvrent au quotidien », commente Emmanuelle Verger.

Communiqué de SNF et Dunkerque Port, 09/06/21