Aller au contenu principal

Huitième des quinze méthaniers brise-glace du type ARC 7 construit pour l’export du gaz produit par l’usine de liquéfaction sibérienne Yamal LNG, le Georgiy Brusilov est arrivé à la pointe Bretagne le 21 décembre et, après avoir passé le week-end en grande rade de Brest dans l’attente d’une fenêtre météo favorable, a rejoint le port de commerce le 23 décembre. Il s’est amarré au quai de réparation n°1 pour faire l’objet d’une inspection destinée à déterminer l’origine d’une fuite sur l’une de ses cuves. Un problème semble-t-il détecté dès la mise en service du navire, fin 2018, explique Le Télégramme. Selon le quotidien breton, le navire étant sous garantie, ce sont des techniciens du chantier constructeur qui seront chargés de la réparation.

 

221284 yamal metahnier brise glace Georgiy Brusilov
© MICHEL FLOCH

Le Georgiy Brusilov à son arrivée à Brest (© MICHEL FLOCH)

221286 yamal metahnier brise glace Georgiy Brusilov
© MICHEL FLOCH

Le Georgiy Brusilov à son arrivée à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

Construit par les chantiers sud-coréens Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME), le Georgiy Brusilov, comme les autres ARC 7, mesure 299 mètres de long pour 50 mètres de large, avec une capacité de transport de 172.000 m3 de gaz naturel liquéfié. La coque de ces méthaniers est conçue pour permettre de naviguer dans une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres (certification pour 2.1 mètres), en utilisant notamment un mode brise–glace en marche arrière avec broyage par les hélices de la glace brisée par la coque. Ils sont équipés de six moteurs diesels Wärtislä 50 DF développant 45 MW et alimentant trois Azipod (moteurs électriques placés sous la poupe dans des nacelles orientales à 360 degrés) de 15 MW chacun. Les navires peuvent atteindre une vitesse de 19.5 nœuds en eaux libres et de 5 nœuds en marche arrière par 1.5 m de glace. Les navires et leurs équipements de pont sont prévus pour résister à des températures descendant jusqu’à -52°C.

Les cuves à membranes des méthaniers sont du type NO96 GW, technologie développée par GTT. L’isolation est réalisée avec des caissons de contreplaqué renforcés et remplis de laine de verre. « Le comportement de la laine de verre au regard des vibrations associées aux conditions d'opération dans la glace est meilleur sur la durée que celui de la perlite généralement utilisée. Le navire est construit sans quille de roulis, une première pour un méthanier. Ce choix a été validé après étude du ballottement du GNL dans les cuves en conditions de mer sévères », avait expliqué en 2017 Total, lors de la mise en service du tout premier ARC 7, le Christophe de Margerie. Propriété du consortium à la tête de Yamal, ce dernier est opéré par Sovcomflot. Teekay gère six autres navires de cette série (Eduard Toll, Rudolf Samoylovich, Nikolay Yevgenov, Vladimir Voronin, Georgiy Ushakov, Yakov Gakkel), MOL trois (Vladimir Rusanov, Vladimir Vize, Nikolay Urvantsev) et Dynagas cinq (Boris Vilkitsky, Fedor Litke, Georgiy Brusilov, Boris Davydov, Nikolay Zubkov).

Dernière unité de cette classe, le Yakov Gakkel en était le mois dernier au stade des essais avant livraison.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Port de Brest