Aller au contenu principal

Avec la fusion des trois principaux armateurs japonais pour former Ocean Network Express (ONE), Fos-sur-Mer tire les marrons du feu avec pas moins de 7 nouveaux navires-mères. Le premier d’entre eux a fait escale la semaine dernière. Il s’agit du Mackinac Bridge, porte-conteneurs nippon de 366 mètres et 13.900 EVP, qui a accosté lundi 14 mai à 4 heures du matin au terminal Portsynergy-Eurofos.

 

188685 fos mackinac bridge
© EMMANUEL BONICI

L'escale du Mackinac Bridge à PortSynergy-Eurofos (©  EMMANUEL BONICI)

 

Diaporama

 

188692 fos mackinac bridge
© EMMANUEL BONICI

L'escale du Mackinac Bridge à PortSynergy-Eurofos (©  EMMANUEL BONICI)

188694 fos mackinac bridge
© EMMANUEL BONICI

L'escale du Mackinac Bridge à PortSynergy-Eurofos (©  EMMANUEL BONICI)

 

Bien que sa coque ne soit pas encore rose, la couleur très voyante adoptée par ONE Line, sa cheminée l’est déjà. Cette escale présente une double particularité. D’abord, il s’agissait de l’escale inaugurale du Mackinac Bridge dans le port provençal, d’où il est reparti le mardi 15 mai à 20 heures après avoir effectué 2700 mouvements. Mais il s’agissait aussi du premier porte-conteneurs de ce gabarit provenant de la flotte de K Line, qui dessert Fos depuis plusieurs années, à y être accueilli. 

Ce sera également le cas avec NYK qui est un vieux client de Fos, et qui franchira la barre des 10.000 EVP début juin avec le NYK Swan.

Se succéderont dans les semaines à venir les Manchester Bridge, NYK Swan, Manhattan Bridge,  NYK Blue Jay, NYK Owl, Millau Bridge et Munchen Bridge, Fos continuant dans le même temps de recevoir les navires des armements japonais qui escalaient déjà.

Annoncée fin 2016 et opérationnelle depuis le 1er avril, ONE est une joint-venture regroupant les armateurs japonais Nippon Yusen Kaisha (NYK), Mitsui O.S.K. Lines (MOL) et Kawasaki Kisen Kaisha (K Line). Les trois compagnies historiques détiennent respectivement 38%, 31% et 31% des 2.7 milliards de dollars du capital de la nouvelle co-société, qui intègre l'ensemble de leurs activités conteneurs et terminaux.

L’organisation de la société est la suivante : La holding est basée au Japon et le centre opérationnel à Singapour. Des bureaux régionaux sont installés à Hong-Kong, au Royaume-Uni, au Brésil et aux Etats-Unis.

ONE contrôlera une flotte de près de 1.5 millions d'EVP, soit 7% de la capacité mondiale. Il se déploie sur 85 lignes touchant près de 200 ports dans le monde. Le nouveau géant nippon prend la sixième place des armateurs mondiaux derrière Maersk, MSC, CMA CGM, Cosco et Hapag-Lloyd.

Aller plus loin

Dossiers
Port de Marseille