Aller au contenu principal

La gouvernance du port de Brest va évoluer. Celle-ci est actuellement assurée par le Syndicat Mixte Brest Iroise (SMBI), regroupant la Région Bretagne, le Département du Finistère, la Communauté urbaine et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Brest. Les différents acteurs ont, néanmoins, décidé d’une nouvelle répartition des rôles dans le cadre du du projet d’extension du port. Lancé en 2009, ce projet vise à accroître les capacités d’accueil des grands navires et créer des infrastructures nouvelles sur le polder pour y accueillir des activités industrielles, notamment liées aux énergies marines renouvelables. Ce vaste chantier relève de la responsabilité et de la maîtrise d’ouvrage de la Région, devenue autorité portuaire et propriétaire du port en 2007 suite à la décentralisation des ports nationaux. « La convention qui lie le SMBI à la Région sera modifiée pour confirmer ce nouveau schéma de maîtrise d’ouvrage : c’est désormais la Région qui pilote l’opération de développement du port de Brest dans toutes ses composantes, y compris la création de nouveaux espaces et la stabilisation du polder. Elle en assume toutes les responsabilités et les risques liés. Le SBMI, autrefois maître d’ouvrage sur le polder, achèvera l’opération de stabilisation qu’il avait initiée en 2009 », précise la Région Bretagne. « La gouvernance à quatre, via le SMBI, a fait ses preuves jusqu’ici, mais elle se doit d’être confortée et adaptée, du fait de la nouvelle répartition des rôles de chacun. Le Syndicat mixte évoluera pour devenir l’instance de gouvernance stratégique du port. Le Département du Finistère, Brest métropole océane et la CCI se mobiliseront, via le SMBI, pour accompagner la Région dans ses investissements sur le port de Brest. Les statuts du SMBI seront modifiés afin qu’ils prennent en compte ce nouvel équilibre. Le syndicat mixte poursuivra son action au profit de la prospection économique, notamment sur les nouveaux espaces créées par le polder ».

 

Concernant la gestion du port de Brest, celle-ci continuera d’être déléguée par la Région à la CCI, qui s’occupera également de l’exploitation du polder. Quant au port de plaisance du Château, Brest Métropole Océane en prendra la pleine gestion. 

Aller plus loin

Dossiers
Port de Brest