Aller au contenu principal

Dans le cadre de la modernisation de la Raffinerie de Normandie, exploitée par Total, une importante livraison de colis lourds par voie fluviale a été réalisée le 29 juin sur le quai Dresser, situé rive Nord du Grand canal du Havre. Constitué d'éléments de colonne, le chargement, parti le 27 juin d'Europe du nord, a pris la route, sous forme de convoi exceptionnel, le 30 juin, afin de rejoindre le site de la raffinerie. Cette colonne de plus de 150 tonnes, de 38 mètres de long et de 7 mètres de diamètre sera intégrée à la distillation atmosphérique afin d'augmenter les capacités de production du site havrais de Total. Tout d'abord entreposée sur une zone de stockage située au sud de la raffinerie, des travaux seront opérés (tuyauteries, charpentes...) avant son levage prévu lors du grand arrêt de la distillation atmosphérique à l'automne 2012. Les opérations de préparation de ce levage et des travaux associés sont en cours. Ce chantier représente un challenge technique pour l'équipe de près de 150 experts, ingénieurs et techniciens qui sont mobilisés sur le Projet RN 2012 depuis près de 2 ans. L'importance des installations portuaires Pour mener à bien le programme de modernisation de la Raffinerie de Normandie, Total s'appuie sur les capacités offertes par les infrastructures portuaires du Havre. « La zone industrielle et portuaire du Havre est, au plan français et européen, l'un des rares grands espaces adossé à un port important, qui soit dédié et conçu pour le développement économique et industriel », explique le directeur de la Raffinerie de Normandie. Selon Gérard Roussel : « C'est bien parce que la ZIP du Havre est un territoire d'avenir qu'elle est le siège de la plus grande raffinerie européenne de notre groupe, qui y réalise des investissements majeurs comme le projet RN 2012 de 740 millions d'euros permettant à la raffinerie d'améliorer sa performance environnementale et énergétique tout en fabriquant des produits adaptés aux demandes et aux exigences futures ». Moins d'essence mais plus de gazole Le projet RN 2012 vise à moderniser et adapter les installations de la Raffinerie de Normandie pour ainsi mieux répondre à l'évolution de la demande des marchés, avec une baisse de la consommation d'essence mais une plus forte demande en gazole. Ainsi, le site réduit ses excédents d'essence (-1 million de tonnes) et augmente sa production de gazole (+ 500.000 tonnes). Pour y parvenir, quatre grands chantiers vont être menés. D'abord, l'augmentation des capacités de production de la distillation atmosphérique, ainsi que l'accroissement de l'efficacité énergétique. Ensuite, l'augmentation des capacités de production du DHC/SMR, unité qui produit du gazole. Le projet comprend aussi l'optimisation du schéma de raffinage (rationalisation du réseau de pipelines, du nombre de réservoirs de stockage...) ; ainsi que la construction d'une nouvelle unité de désulfuration des gazoles pour fabriquer du gazole sans soufre.

Aller plus loin

Rubriques
Vie portuaire
Dossiers
Port du Havre