Aller au contenu principal

Le 17 juin, un réservoir hydropneumatique de 40 tonnes a été déchargé au Havre pour le compte de la société bourguignonne Charlatte. Ce chargement a transité par voie fluviale depuis le port fluvial de Gron, dans l'Yonne, où il a emprunté le service régulier proposé sur la Seine par LogiYonne. Arrivé au Havre, le réservoir a été déchargé puis rembarqué par Tramar, notamment spécialisée dans le transport de colis lourds, sur un navire roulier de la compagnie Hoegh. Celle-ci se chargera de le transporter jusqu'en Australie. « Ce nouveau trafic qui souligne la vitalité des plateformes fluviales Gron-Le Havre pour la prise en charge de colis lourds et conforte leur position sur le plan international. Aujourd'hui, ce savoir-faire reconnu permet aux exportateurs bourguignons de maîtriser leurs coûts de transport à l'exportation, de gagner en fiabilité et d'accroître leurs parts de marchés à l'international », affirme le Grand Port Maritime du Havre. Par rouliers ou porte-conteneurs Une opération similaire a déjà été effectuée sur 11 réservoirs de 50 tonnes à destination de l'Australie, le 30 août 2010. Cette nouvelle intervention illustre de la prise en charge des colis lourds au Havre. Ces marchandises, dont le transport requiert des compétences spécifiques en termes de logistique et de manutention, peuvent être chargées au Havre par deux techniques différentes. Une première permet de faire transiter les colis lourds sur un navire via le terminal roulier, grâce à des remorques dédiées pour ce genre de manoeuvre appelée « remorques MAFI ». La deuxième solution, réservée aux chargements sur les porte-conteneurs, consiste à positionner les colis sur des conteneurs flats (conteneurs sans parois latérales fixes). Ces deux alternatives offrent aux clients souplesse et fiabilité dans la prise en charge de tous types de marchandises.

Aller plus loin

Rubriques
Vie portuaire
Dossiers
Port du Havre