Aller au contenu principal

Le Conseil de surveillance du Port du Havre a confirmé vendredi dernier un programme d’investissements pluriannuel de 500 millions d’euros. À court terme, le parachèvement de Port 2000 apparaît primordial dans la stratégie de développement du port. À ce titre, il est prévu la réalisation des postes à quai 11 et 12 pour environ 150 millions d'euros. Les deux futurs postes conteneurs forment la troisième phase de développement de Port 2000. La pose de la première pierre est attendue pour juillet 2019 et le processus de sélection des candidats pour leur attribution est en cours.

Dans le même temps, la réalisation de l’accès fluvial (Chatière) a aussi été retenue dans le programme prioritaire. Le projet se chiffre à 125 millions d'euros. L’objectif est de permettre un accès direct entre la Seine et le terminal, afin de fluidifier et faciliter le transport fluvial. Le port souhaite renforcer la desserte conteneur de l’axe Seine, vers les ports parisiens.

D’autres projets de développement vont voir le jour. Le terminal roulier (33 millions d'euros) va voir sa construction débuter rapidement, de même que l’aménagement des terminaux Nord du projet Atlantique. Il est aussi prévu l’aménagement du carrefour entre la Route industrielle et l’A29 (dont l’autorisation ministérielle est attendue avant la fin 2018). Dans un second temps, ce sera le carrefour de la Brèque qui sera aménagé pour améliorer la fluidité du trafic dans à l’ouest de la zone industrialo-portuaire ainsi que le passage sur le Pont VII bis. Enfin, a noté que le port va engager des travaux d’aménagement du quai Johannès Couvert où seront situées les usines Siemens destinées à la fabrication d’éoliennes offshores.

Par ailleurs, un important volet d’entretien et de modernisation des infrastructures existantes doit voir le jour. L’investissement pour celui-ci est estimé à 110 millions d’euros sur cinq ans.