Aller au contenu principal

Première portuaire française : HAROPA PORT s’équipe de « Shore Tension » pour offrir aux navires un service optimisé

L’augmentation continue de la taille des navires impose aux acteurs portuaires des exigences plus élevées en matière de sécurité des opérations d’amarrage. Afin d’offrir à ses clients un service optimisé pendant leurs escales au Havre, HAROPA PORT s’équipe d’un système ShoreTension ; une solution d’amarrage qui permet de sécuriser la tenue à quai des navires.

Le ShoreTension: une solution flexible et autonome Les navires sont régulièrement confrontés à des problématiques de tenue à quai, appelées « cavalements », se traduisant par des déplacements d’avant en arrière le long du terminal. Ces mouvements sont généralement observés lors de passage de navires à proximité.

Afin de sécuriser les opérations de lamanage et d’amarrage, HAROPA PORT, en concertation avec le lamanage, le pilotage, les armements et les entreprises de manutention du Havre, a mené une étude dès 2019 en équipant une quarantaine de navires de GPS centimétriques. L’objectif : mesurer et qualifier ces phénomènes afin d’étudier les solutions techniques envisageables.

Fort des résultats obtenus, HAROPA PORT a choisi d’équiper le port avec la solution de ShoreTension® développée par la société de lamanage du port de Rotterdam KRVE. Il s’agit d'amarres spécifiques en dyneema (fibre de polyéthylène ultra résistante) installées sur des vérins hydrauliques. Ce dispositif autonome vient compléter l’amarrage classique du navire.

Le ShoreTension est ainsi positionné sur le quai entre deux bollards et peut être utilisé en différentes configurations : - sur les pointes ou les traversiers pour contrer l’écartement du quai lors de vents décostants ; - sur les gardes pour contrer les phénomènes de cavalement.

Grâce à l’énergie solaire, le système enregistre les informations à distance, ce qui permet notamment aux opérateurs de terminal et aux capitaines de navires, de surveiller, en temps réel, la tension exercée. Les acteurs portuaires concernés reçoivent un SMS automatique dès que l’appareil enregistre une tension anormale sur la ligne d'amarrage. Le système permet en outre une plus grande flexibilité, puisqu’il peut être positionné à n’importe quel niveau du quai.

Une phase de test : Port 2000 et les terminaux Nord

A l’initiative de HAROPA PORT, en lien avec le Lamanage du port du Havre et d’Antifer, plusieurs acteurs s’engagent aux côtés du port du Havre pour tester sur Port 2000 et les terminaux Nord (quai de l’Atlantique et quai des Amériques) cette première portuaire française : - Station de Pilotage Le Havre – Fécamp - Armements : ONE, CMA CGM, MSC, HAPAG LOYD, HMM, COSCO, OOCL - Opérateurs de manutention : Compagnie Nouvelle de Manutentions Portuaires (CNMP), Générale de Manutention Portuaire (GMP), Terminaux de Normandie (TN)

Les lamaneurs du Havre suivront une formation, réalisée avec le concours de la compagnie Brittany Ferries qui autorise la mise en place du système sur le Bretagne ; 52 essais « grandeur nature » seront ainsi effectués pendant un an. L’objectif à terme : étendre cette solution à d’autres terminaux. La mise en place opérationnelle de cette innovation interviendra le 29 septembre prochain. Coût total de l’investissement porté par HAROPA PORT (acquisition et installation) : 770 000 €.

Un communiqué d'Haropa